Disparition de Simone VEIL

Simone Veil, née Jacob le 13 juillet 1927 à Nice et morte le 30 juin 2017 à Paris (7e arrondissement), est une femme politique française.

Rescapée de la Shoah, elle entre dans la magistrature comme haut fonctionnaire jusqu'à sa nomination comme ministre de la Santé, en mai 1974. À ce poste, elle fait notamment adopter la « loi Veil », promulguée le 17 janvier 1975, qui dépénalise le recours par une femme à l'interruption volontaire de grossesse.

De 1979 à 1982, elle est la première présidente du Parlement européen, nouvellement élu au suffrage universel. Elle est Ministre d'État, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, et « numéro deux » dans le gouvernement Édouard Balladur, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. Élue à l'Académie française le 20 novembre 2008, elle y est reçue solennellement le 18 mars 2010 par Jean d'Ormesson.

La famille Jacob est originaire de Bionville-sur-Nied, village de Lorraine.

Son père, l'architecte André Jacob, obtient en 1919 le Second grand prix de Rome. Il épouse Yvonne Steinmetz, fille de fourreur parisien, le 22 mai 1922 dans le 9e arrondissement de Paris. André Jacob exige que sa femme bachelière et étudiante en chimie abandonne ses études après leur mariage.

 

Retrouvez sa généalogie par Henri Charles DAHLEM ici

 


Réagir


CAPTCHA