L’oncle Andy cherche ses neveux lorrains

Un Américain espère retrouver Hélène et Gérard, les enfants que son frère Philip a eu quand il était dans l’armée de l’air américaine à Toul-Rosières, en 1953 et 1954. Il a envoyé un courrier aux homonymes de la région.

 

Je m’appelle Andy Wegner, je suis du Wisconsin aux États-Unis. J’ai trouvé votre adresse dans un annuaire téléphonique. J’essaie d’aider mes nièces à trouver leur demi-sœur et demi-frère en France, qu’elles n’ont jamais rencontrés. J’espère que vous pourrez nous aider. »

 

Ainsi commence le courrier envoyé aux Gérard Pierson de la région. Tous homonymes du neveu recherché. Une lettre datée du 9 juin dernier, traduite en français, où Andy raconte que son frère Philip, né en 1930, était dans l’armée de l’air américaine à Toul-Rosières en 1953-1954. Il a rencontré une femme avec qui il a eu deux enfants. Plus tard, Philip s’est marié aux États-Unis et a eu deux filles et un fils. À sa mort en 2015, ces derniers ont appris l’existence d’Hélène et Gérard et aimeraient les rencontrer.

 

« Quand j’ai lu la lettre, j’ai eu aussitôt envie d’aider Andy », explique un habitant de Seichamps, touché par cette histoire. Dans l’espoir de trouver le « bon » Gérard, il a alors l’idée de contacter L’Est Républicain. « Je serais très fier de permettre à ces braves gens de retrouver leur famille. Mais j’ai 86 ans, je suis handicapé et je ne possède aucun moyen de recherche pour tenter de retrouver mon homonyme né en 1954 et sa sœur, Hélène, née en 1953. »

 

Il existe dix Gérard Pierson répertoriés dans l’annuaire, dont la majorité en Lorraine. Mais tous n’y figurent pas. Et comment retrouver la sœur qui a peut-être changé de nom en se mariant ? Dans sa lettre, l’oncle Andy affirme qu’il existe bien une Anne-Marie Hélène Pierson née le 4 mai 1953 et un Gérard né le 10 mai 1954 dans les registres de Toul.

À l’état civil de la mairie, l’employée communale confirme. Mais n’est pas autorisée à donner d’autres infos personnelles. En revanche, elle a déniché un « Gérard Pierson » sur les listes électorales et promet de lui transmettre le courrier de l’oncle américain que nous lui avons fait parvenir. À savoir si il est « le bon » ? Et s’il répond ?

 

En attendant, Gérard Pierson de Seichamps qui a pris sa mission à cœur, se réjouit d’annoncer à Andy Wegner la parution d’un article dans le journal. Et il espère qu’il touchera toute la Lorraine et permettra de vite retrouver Gérard et Hélène. « J’en serais trop heureux », conclut-il. 

 

Pour toute information, contacter la rédaction qui transmettra : lerredacncy@estrepublicain.fr

Corinne BARET/L'Est Républicain du 25 juillet 2018


Réagir


CAPTCHA


Espace Membre

Pas encore de compte ?

Mot de passe oublié ?

Rechercher sur le site

Livre d'or

Dernier message :

je ne connais pas encore votre cercle mais suis interessée

par Thérèse MARION

Aller sur le livre d'or